fbpx

Notre agriculteur du mois s’appelle Simon ! 

Son visage vous est (encore) inconnu ? Et pourtant, c’est notamment grâce à lui que vous pouvez déguster notre délicieuse soupe de Potimarrons.

Nous avons rencontré Simon fin 2019 et avons tout de suite apprécié sa personnalité. Humble, pédagogue, à l’écoute, Simon est quelqu’un de réactif, sur qui on peut vraiment compter. C’est également un agriculteur consciencieux et passionné, qui se donne corps et âme dans son métier. Il faut dire que ses légumes le lui rendent bien : butternuts, potimarrons, haricots… tous sont magnifiques !

Si nous avons choisi de vous présenter son portrait aujourd’hui, c’est pour une excellente raison : ses premières parcelles seront certifiées bio ce mois-ci, après des années d’efforts !


Une décision voulue et réfléchie

Cet agriculteur partenaire de 34 ans cultive 25 hectares à Neuvireuil dans le Pas-de-Calais, exploitation familiale qu’il a reprise il y a 4 ans. Il s’est lancé dans le bio 2 ans plus tard, en plaçant 7 hectares en conversion fin 2018, puis 5 ha début 2019 et 8 ha fin 2019.

Lors de notre première rencontre, il nous faisait part de ses inquiétudes « Passer le cap de la conversion, ça n’est pas facile, il y a très peu de débouchés ». Ensemble, nous avons travaillé pour sécuriser sa production et lui garantir une rémunération à la hauteur du formidable travail qu’il réalise « BioDemain m’a aidé à valoriser mes produits, c’est comme si j’étais déjà bio »


Pour Simon, la conversion c’est : 

Découvrir un nouveau métier : il faut tout réapprendre, assimiler chaque jour de nouvelles pratiques agronomiques et acquérir de nouveaux réflexes. 

Observer : pendant la conversion, l’observation est de mise : il est nécessaire d’écouter et scruter ses parcelles, savoir interpréter les signaux et réagir au bon moment.

S’adapter : L’agriculture biologique est un métier d’adaptation. Il faut constamment se conformer à la terre, au climat, aux marchés… et savoir réagir rapidement à chaque évolution.

Son conseil pour les agriculteurs qui souhaitent passer au bio : bien anticiper leur assolement* en fonction des débouchés.


> Vous souhaitez aider Simon ? sa soupe de potimarron est disponible dans nos magasins partenaires.

Vous êtes un agriculteur en conversion biologique ? Nous pouvons également vous accompagner

*l’ensemble des productions mises en culture sur une exploitation

Catégories : Nos BioGosses

Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram